Programme

Accès conférences le 19 janvier

Les présentations dureront 25 min au total, avec 15-20 minutes de présentation, suivie d’un créneau de questions/échanges de 5-10 minutes.

Les ateliers dureront 1h30 ou 3h selon les besoins. Les pré-réquis éventuellement attendus pour participer à ces derniers vous seront précisés.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 janvier 2022 !

NB : les liens d’accès aux ateliers et conférences seront publiés dans la semaine précédant l’évènement

Mardi 18 janvier - [Ateliers / Workshops]

Tous les ateliers seront accessibles uniquement en ligne après inscription.

Il n’y aura pas d’enregistrement des ateliers.

Les horaires sont 9h00 - 17h15

Salle "Pavin" Salle "Saumon" Salle "Chambon" Salle "Guéry" Salle "Salers" Salle "Sioule"
09h00 - 12h00
Simplifiez-vous la vérification des plans avec QompliGIS
09h00 - 12h00
Publier un projet QGIS sur le web avec Lizmap
09h00 - 12h00
Comment QGIS aide à la constitution de référentiels de données géohistoriques ?
09h00 - 12h00
Gérer ses données de réseau avec QGIS/PostGIS
09h00 - 10h30
Géoréférencement de plans anciens
09h00 - 10h30
Déployer et maintenir des profils utilisateurs
10h45 - 12h15
Création de fiches tableau de bord à partir de l'Atlas
10h45 - 12h15
Réalisation d'une carte animée sur la base d'un paramètre temporel
Pause
14h00 - 17h00
Simplifiez-vous la vérification des plans avec QompliGIS
14h00 - 17h00
Publier un projet QGIS sur le web avec Lizmap
14h00 - 15h30
Les easter eggs de QGIS : chasser et être chassé
14h00 - 15h30
Fonctionnement du modeleur graphique
14h00 - 15h30
Géoréférencement de plans anciens
14h00 - 15h30
Réalisation d'une carte animée sur la base d'un paramètre temporel
15h45 - 17h15
Création de fiches tableau de bord à partir de l'Atlas

Mercredi 19 janvier - Journée conférence

Journée de conférences avec diffusion vidéo live. Il n’y a pas besoin d’inscription pour participer à cette journée, le lien sera public.

Vous pourrez également interagir avec les présentateurs via le canal de messagerie.

Horaires Titre Présentateur / Présentatrice
09:00 Ouverture de la journée - OSGeo-FR & Groupe QGIS FR
09:15 Déploiement de QGIS à Bordeaux Métropole Julien Pagiusco (Bordeaux Métropole)
09:40 Associer des documents à vos données Julien Cabieces (Oslandia)
10:05 QGIS Serveur, le choix de la simplicité Paul Blottiere (Hytech-Imaging)
10:30 QGIS, ses formulaires et expressions pour faire un outil de saisie au poil Michaël Douchin (3Liz)
10:55 Pause
11:20 Simplifiez la vie à QGIS Harrissou Sant-anna (CAUE 49)
11:45 Gestion de l’adressage avec QGIS/PostGIS : apports et limites du couple logiciel Théo Grondin (Conseil Départemental du Calvados)
12:05 Saisie de la Base Adresse Localisée (BAL) de Clermont Métropole avec QGIS Hervé Christol (Clermont Métropole)
12:30 Pause repas
14:00 Utilisation de l'outil 'Report' pour la génération d'un atlas indexé Julien Waddle (CampToCamp)
14:25 Des cartes topo avec QGIS Florian Boret
14:50 Cartographie et analyse topographique avec l’extension Terrain Shading de QGIS Zoran Čučković (Laboratoire CHEC, Université de Clermont Auvergne)
15:15 Des fonds de carte en tuiles vectorielles dans vos projets QGIS Nicolas Bozon (MapTiler)
15:40 Pause
16:05 La prospective scolaire avec QGIS Charles Lopez (Commune de Saint-Priest)
16:30 KAPLAN : systématisation des analyses de scénarios de transport collectif Paola Palmas (Egis Rail)
16:55 Optimisation de tournée : retour applicatif d'un plugin QGIS Arnaud Bellec (Alkante)
17:20 Clôture

Programme détaillé des conférences

Déploiement de QGIS à Bordeaux Métropole

Julien Pagiusco (Bordeaux Métropole)

Description du projet CartoQGIS de Bordeaux Métropole et de sa migration vers la version 3 de QGIS (projet mené avec la société OSLANDIA) :

  • Développement de deux plugins spécifiques : provider Bordeaux Métropole (intégré dans la Datasource manager) et omnisearch Bordeaux Métropole (basé sur le localisateur de QGIS 3)
  • Exploitation des profils QGIS par métiers (applications de saisie de données dans des projets)
  • Déploiement des profils et plugins QGIS avec variable PYQGIS_STARTUP et fichier startup.py

Associer des documents à vos données

Julien Cabieces (Oslandia)

Lors de la conception d’un système d’information, il n’est pas rare de vouloir associer un ou plusieurs documents à des données métiers (une photo, une vidéo, un document technique au format PDF). Se pose alors la question du lieu de stockage de ces documents, de leur association avec la donnée et du cycle de vie de ces documents.

Cette présentation propose d’explorer les fonctionnalités QGIS qui permettent de répondre à la problématique (Relations, Widget ““Pièce jointe””, Stockage externe …).

QGIS Serveur, le choix de la simplicité

Paul Blottiere (Hytech-Imaging)

Pour les néophytes, la mise en place d’un serveur cartographique est généralement semée d’embûches et la terminologie technique associée foisonne: serveur, standard OGC, cache, équilibrage de charge, orchestration, … L’écosystème open-source touffu bruite encore davantage le signal et l’adoption d’une solution concrète n’en est que plus obscure.

Pour sortir de cet imbroglio, la simplicité inhérante de QGIS Server est un critère de poid. Pourquoi? Comment? L’objectif de cette présentation est de répondre à ces questions avec l’ambition d’exposer la mise en place de QGIS Server avec cache et équilibrage de charge en seulement 2 lignes de commandes.

QGIS, ses formulaires et expressions pour faire un outil de saisie au poil

Michaël Douchin (3Liz)

On souhaite remplacer Excel par QGIS pour saisir des données. On va montrer comment importer depuis Excel vers un GeoPackage, puis créer un formulaire de saisie riche sans plugin ou bases de données.

La présentation évoquera l’utilisation des expressions pour:

  • nettoyer ou modifier des valeurs,
  • utiliser des tables de nomenclature et enregistrer des codes au lieu de libellés,
  • utiliser des expressions d’analyse spatiale.

On montrera comment créer un formulaire avec des expressions pour:

  • ajouter des valeurs par défaut automatiques,
  • filtrer les données de listes déroulantes et avoir des listes en cascade,
  • contraindre la saisie pour respecter les formats attendus,
  • masquer ou afficher certains champs selon les valeurs renseignées dans d’autres champs,
  • remplir certaines valeurs avec des statistiques sur des objets en relation.

A la fin de la présentation, on aura montré le potentiel de QGIS pour aider le travail quotidien du géomaticien pour l’import et la saisie de données.

Simplifiez la vie à QGIS

Harrissou Sant-anna (CAUE 49)

QGIS ambitionne de nous simplifier la vie. Mais, comme tout projet informatique, il peut arriver qu’il ne remplisse pas convenablement la tâche. En de pareilles circonstances, on peut se sentir démuni et pourtant, chacun d’entre nous a entre ses mains des cartes pour le remettre sur de bons rails. Dans cette présentation, nous exposerons les diverses options qui nous sont offertes pour permettre de rendre QGIS meilleur et de lui faire faire les choses le plus simplement et le plus efficacement possible, pour nous.

Gestion de l’adressage avec QGIS/PostGIS : apports et limites du couple logiciel

Théo Grondin (Conseil Départemental du Calvados)

Le Département du Calvados accompagne les communes de son territoire pour la normalisation de l’adressage et la publication dans la Base Adresse Nationale.

Dans le cadre de cet accompagnement, QGIS est mobilisé comme un véritable outil de gestion de projet. Nous proposons ici de décrire 3 exemples de développements réalisés sur QGIS par le pôle SIG du Département, qui ont facilité la gestion du projet d’adressage : la mise en place d’un atlas pour impression cartographique à destination des communes, la réalisation d’un dashboard pour un suivi de l’avancement du projet, l’utilisation d’« action QGIS » avec PyQGIS pour simplifier l’export de données structurées

Cette présentation abordera également les limites rencontrées avec l’outil et tentera de proposer des solutions et perspectives de développements.

Saisie de la Base Adresse Localisée (BAL) de Clermont Métropole avec QGIS

Hervé Christol (Clermont Métropole)

Depuis 2020, Clermont Métropole publie les adresses de ses communes au format BAL pour alimenter la Base Adresse Nationale. Le service SIG a adapté son plugin historique pour couvrir ce nouveau besoin. Nous ferons une rapide démonstration du plugin et ferons part de notre expérience avec QGIS.

Utilisation de l’outil ‘Report’ pour la génération d’un atlas indexé

Julien Waddle (CampToCamp)

Chaque SDIS doit mettre à disposition des Sapeurs Pompiers des atlas papiers. Même si l’utilisation de cartes interactives est privilégiée, il existe parfois des situations ou une carte papier est utile. Une majorité des SDIS réalise leur Atlas manuellement. Ces départements n’ayant pas le temps ni les moyens à consacrer à garder leur Atlas à jour. Cette difficulté peut avoir de graves conséquences lors des interventions des pompiers.

Dans cette présentation nous verrons comment nous avons mis en place un rapport sous QGIS. Afin qu’il soit largement partagé aux différents SDIS dans un cadre d’une mutualisation des outils et données entre départements. Ce rapport doit posséder une table des matières permettant de rapidement trouver l’information, ceci, afin de permettre à chaque SDIS d’avoir des atlas à jour sans dépenser trop de moyen.

Des cartes topo avec QGIS

Florian Boret

Je vous propose une présentation pour :

  1. expliquer pourquoi j’en suis arrivé à créer des cartes topo QGIS que ce soit à partir de la BD TOPO IGN : https:/static.geotribu.fr/articles/2021/2021-05-28_carte_topo_qgis/ ou des données OSM : https://github.com/igeofr/osm2igeotopo
  2. décrire les fonctionnalités exploitées
  3. présenter 2 ou 3 réutilisations possibles de ce fond de carte.

Cartographie et analyse topographique avec l’extension Terrain Shading de QGIS

Zoran Čučković (Laboratoire CHEC, Université de Clermont Auvergne)

L’utilisation des modèles de terrain (MNT) pour la cartographie et l’analyse topographique reste toujours un art secret, nécessitant nombre de traitements et de logiciels. Très simples d’utilisation, les modules regroupés dans l’extension « Terrain Shading » proposent l’ombre portée, l’éclairage ambiant (« sky-view ») ou la texture du terrain (« texture shading »), parmi d’autres. Cette communication présentera les traitements de cartographie analytique, à partir des MNT à moyenne précision, de 50 à 25m, et des MNT issus de Lidar, à précision de 1m ou moins.

Des fonds de carte en tuiles vectorielles dans vos projets QGIS

Nicolas Bozon (MapTiler)

Le support natif des tuiles vectorielles à été introduit depuis QGIS 3.14. Le plugin MapTiler permet de les charger dans QGIS en quelques clics, sous la forme de fonds de carte prêts à l’emploi. Ce plugin est un projet open source disponible sur GitHub et ouvert aux contributions des utilisateurs (https://github.com/maptiler/qgis-maptiler-plugin).

Le plugin MapTiler pour QGIS offre la possibilité de charger des cartes en tuiles vectorielles depuis MapTiler Cloud. En renseignant son identifiant, l’utilisateur QGIS accède aux cartes mondiales disponibles sur MapTiler Cloud listées par défaut (Streets, Basic, Outdoor, Satellite…), mais aussi aux cartes enregistrées et publiées depuis son compte utilisateur. Cela permet d’adapter et de modifier l’apparence des cartes affichées dans QGIS très facilement, en utilisant les outils en ligne d’édition de carte de MapTiler Cloud. L’extension est par ailleurs capable d’ouvrir des cartes à partir d’une URL externe renseignée par l’utilisateur (formats GL JS ou TileJSON).

Une fois ajoutée au projet QGIS, la carte vectorielle offre un affichage optimal à n’importe quelle échelle de visualisation ou angle de rotation du canevas cartographique. Son utilisation dans la mise en page de QGIS garantit aussi un rendu d’impression parfaitement résolu. Il est également possible de l’exporter aux formats PDF, SVG ou DWG.

Après une rapide introduction aux tuiles vectorielles et à leur fonctionnement dans QGIS, les fonctionnalités du plugin MapTiler seront présentées avec des exemples.

La prospective scolaire avec QGIS

Charles Lopez (Commune de Saint-Priest)

Dans un contexte péri-urbain mouvant, la prospective scolaire vise à estimer les effectifs scolaires dans le temps et l’espace d’une commune. Cette démarche simule le plus finement possible les évolutions démographiques et urbanistiques d’un territoire pour pallier à la saturation d’un groupe scolaire dû à la construction de logements ou l’augmentation de la natalité. Pour répondre au besoin formulé par le service éducation de la commune de Saint-Priest, j’ai développé un projet QGIS qui compile les données de différents services municipaux (éducation, urbanisme, état-civil) et simule les tendances démographiques à venir sur un territoire. Cette présentation permettrait de mettre en valeur la polyvalence/puissance de QGIS (calculateur de champ, fonctions) et sa capacité à mettre en évidence des dynamiques spatio-temporelles (via le Plugin TimeController).

KAPLAN : systématisation des analyses de scénarios de transport collectif

Paola Palmas (Egis Rail)

La construction et l’analyse de scénarios de desserte constitue une étape cruciale de l’émergence d’un projet de transport collectif. KAPLAN est un outil d’aide à la décision conçu pour cette phase. Il vise à élaborer et co-construire des scénarios de desserte et à les comparer. Développé avec QGIS et PostgreSQL, l’outil permet d’automatiser la comparaison de scénarios de tracé en intégrant différentes analyses spatiales systématisées (socio-économie, temps de parcours, insertion urbaine…).

Optimisation de tournée : retour applicatif d’un plugin QGIS

Arnaud Bellec (Alkante)

Dans le cadre d’une refonte de ses outils, Ouest-France a opté pour le développement d’une extension QGIS. L’outil porte sur l’optimisation des tournées quotidiennes de livraison de journaux. Le contexte du projet et l’attrait pour son intégration à QGIS seront présentés. Nous aborderons le fonctionnement général de l’outil et les contraintes d’intégration dans un système d’information existant (authentification, connecteurs). Le retour d’expérience après plusieurs années d’utilisation conclura la présentation.

Programme détaillé des ateliers

Simplifiez-vous la vérification des plans avec QompliGIS

Loïc Bartoletti (Oslandia)

De nombreux services font appel à des prestataires externes pour réaliser leurs plans. La plupart du temps, ils fournissent un cahier des charges pour la numérisation des plans que le topographe doit respecter. Le destinataire des données doit alors s’assurer de leur conformité avant de les intégrer dans le SIG.

QGIS possède plusieurs outils permettant de réaliser ces étapes de vérification, mais ils ne sont pas accessibles simplement et leur automatisation est complexe. Paradoxalement aucun plugin n’existe pour réaliser cette tâche alors même qu’elle intéresse tous les utilisateurs qui travaillent à l’intégration de données.

QompliGIS a pour objectif de proposer un moyen simple de vérifier si la structure d’un jeu de données est en conformité avec la structure d’un jeu de données de référence.

Durant l’atelier, vous apprendrez à configurer le plugin et l’utiliser sur un modèle prédéfini afin d’être autonome dans la réutilisation avec vos cahiers des charges.

Publier un projet QGIS sur le web avec Lizmap

Etienne Trimaille (3Liz)

Lizmap est une solution libre de publication de projet QGIS dans un navigateur web. Il est développé par la société Française 3Liz. L’objectif de cet outil opensource est de publier, le plus simplement possible, un projet QGIS (légende, couches, groupes, mise en page PDF, table attributaire, etc) sans devoir refaire des manipulations supplémentaires pour le géomaticien dans QGIS.

Pendant cet atelier, nous verrons la publication d’un projet QGIS avec :

  • la légende et les groupes
  • l’affichage des informations dans une infobulle
  • un formulaire d’édition
  • mise en page PDF (sans et avec atlas)

Pré-requis :

  • QGIS 3.16
  • Un logiciel FTP client, tel que “Filezilla Client” https://filezilla-project.org/ pour le transfert des fichiers vers le serveur.
  • On vous communiquera avant la formation les identifiants FTP et de la base PostGIS. L’instance Lizmap sera hébergée chez 3Liz pour les besoins de la formation.

Les easter eggs de QGIS : chasser et être chassé

Julien Moura (GeoTribu)

Comme tout bon logiciel qui se respecte, QGIS contient des fonctions cachées, communément appelées des easter eggs (“oeufs de Pâques”, littéralement).

Au prétexte d’un sujet léger, c’est l’occasion d’apprendre à naviguer dans le code du projet pour dénicher les easter eggs intégrés dans QGIS puis d’apprendre à en créer soi-même de façon à égayer l’expérience des utilisateur/ices finaux/ales de vos plugins.

Comment QGIS aide à la constitution de référentiels de données géohistoriques ?

Hélène Noizet, Eric Mermet, Julien Curie (CNRS / EHESS / Consortium Huma-Num Paris Time Machine)

Le consortium CNRS Huma-Num Paris Time Machine (https://paris-timemachine.huma-num.fr/) vise à la production et à l’analyse de données historiques (géoréférencemenent de plans anciens, vectorisation d’îlots et de bâtis anciens, de la voirie, d’adresses, etc.). Bien que Paris soit un terrain de jeu privilégié par les membres du consortium, les méthodologies peuvent être facilement partagées à d’autres espaces dont l’objectif est la constitution de référentiels de données géohistoriques. En effet, ces derniers doivent permettre à des chercheurs de différentes disciplines historiques de travailler ensemble sur un espace géographique commun, tout en questionnant la dimension temporelle.

Après avoir présenté la problématique de la modélisation et les enjeux de l’analyse et de la diffusion des données historiques, nous proposons d’animer un atelier pratique dans son format long autour des méthodes que nous utilisons dans le cadre de travaux de recherche historique :

  • Géoréférencement de plans anciens,
  • Saisie collaborative de données géohistoriques à l’aide de PostGIS
  • Valorisation de données géohistoriques via le portail open data fabriquenumeriquedupasse.fr
  • Utilisation de flux de données via l’API de la fabriquenumeriquedupasse.fr
  • Analyse de la morphologie de données de parcellaires ou de bâtis à l’aide du plugin MorphAL (https://paris-timemachine.huma-num.fr/boite-a-outils-qgis-morphal/) développé pour Qgis comme une boîte à outils de traitement appelée à s’enrichir de nouveaux outils prochainement.

Bien que l’atelier soit plutôt dédié à un public qui s’intéresse aux données géohistoriques, l’accueil de tout public est le bienvenu. Il n’y a pas de prérequis à cette participation. Le plugin MorphAL sera fourni lors de l’atelier.

Fonctionnement du modeleur graphique

Marjorie Fangain (Keolis), Pierre Serafini (Sopreco)

Cet atelier présentera le modeleur graphique, les trucs et astuces à connaître, les liens vers la veille technique.

Gérer ses données de réseau avec QGIS/PostGIS

Alice Salsé (Be Map Guest)

Afin de faciliter la saisie des réseaux et de maintenir une cohérence à la fois topologique mais également métier des données, nous avons développé un noyau topologique Opensource sous Postgres / Postgis. Ce noyau topologique est autonome : il peut être édité via l’application QGIS mais également par une application tierce. Un plugin avec une barre d’outils QGIS a été développé. Chaque outil s’appuie sur des fonctionnalités stockées dans base de données et est donc réplicable sur du web ou toute autre interface. Le noyau topologique est bâti sur le principe ARC – NOEUD. Sur la base de ce principe, 6 types de comportements sont déclinés. D’un point de vue fonctionnel, ce noyau permet d’assurer lors du déplacement d’un élément de type noeud que tous les arcs connectés seront modifiés afin de maintenir la connectivité avec ce noeud. Inversement, lors de la modification d’un élément de type arc, tous les noeuds qu’il supporte seront repositionnés sur celui-ci. D’autres objets non connectés au noyau topologique de type point / lignes / polygones sont également pris en charge. Hormis un socle minimaliste d’attributs nécessaires au noyau topologique, les attributs de chaque couche sont entièrement configurables.

Géoréférencement de plans anciens

Yves Michelin (VetAgro Sup)

Cet atelier vous montrera comment recaler et assembler des plans anciens (cadastres napoléoniens, cartes anciennes, plans terriers, photos aériennes, atlas routiers type Trudaine, …) à partir du géoréférenceur de QGIS et ce que l’on peut en faire ensuite. L’objectif est de montrer comment faire mais aussi les pièges à éviter et les limites de la méthode et de discuter des trucs et astuces permettant d’être plus précis et d’aller plus vite. Nous nous appuierons sur un jeu de données varié issu des archives départementales du Puy de Dôme et de Saône et Loire (téléchargeables en ligne)

Déployer et maintenir des profils utilisateurs

Benoît Ducarouge, Julien Moura (Oslandia)

L’objectif de cet atelier est de mettre le pied à l’étrier des participant/es pour la mise en place d’une méthodologie de déploiement et de maintenance des profils utilisateurs via notamment PYQGIS_STARTUP, Git et l’introduction d’un nouveau concept : profile.json. De quoi préfigurer un gestionnaire de profils.

L’idée sous-jacente est une stratégie dans laquelle on déploie le logiciel et la configuration utilisateur de façon indépendante pour permettre un cycle de vie fluide en termes d’administration et tourné à la fois vers les usages.

Bref, faciliter la vie de l’admin ET du technicien/ne SIG !

Création de fiches tableau de bord à partir de l’Atlas

Jacques Blenner (Agence d’urbanisme Clermont Métropole)

A partir de données ponctuelles réparties sur un territoire, cet atelier vous accompagnera dans la création automatique des fiches de type tableau de bord par EPCI. Ces fiches comporteront une carte, un tableau de données communales, des chiffres clés, du texte. Nous utiliserons la fonction atlas de qgis et les variables produites par l’atlas ainsi que de nombreuses fonctionnalités de la mise en page.

Pré-requis :

  • Une version à jour de QGIS
  • Eventuellement une connexion aux web services du CRAIG (pas obligatoire)
  • Les données nécessaires seront fournies sur place

Réalisation d’une carte animée sur la base d’un paramètre temporel

Sylvain Massol (Communauté d’agglomération de l’albigeois)

Cet atelier portera sur l’utilisation du paramètre temporel dans Qgis. Le but est de créer une carte animée (gif) faisant apparaître l’évolution d’une variable dans le temps. Pour l’exemple, nus nous appuierons sur la base des permis de construire et autres autorisations d’urbanisme (Sitadel) pour montrer l’évolution des créations de logements sur un territoire.

Pré-requis :

  • QGIS 3.16 (ou supérieur) et Gimp (pour la création de l’animation)
  • Un niveau intermédiaire sur Qgis est suffisant pour suivre cet atelier.