Programme

Mardi 15 décembre - [Ateliers / Workshops] en distanciel

Les horaires sont 9h - 17h15 (l’heure de fin pourra être repoussée si nécessaire).

Les ateliers sont des séances de travail avec inscription préalable qui peuvent prendre plusieurs formes :

  • Atelier technique dirigé par un formateur, avec un déroulé d’un sujet et pratique réelle sur les machines de participants. Par exemple, atelier de découverte de QGIS 3D, Atelier d’installation QGIS server + client web, atelier dataviz et QGIS,etc… - Atelier payant en tarif libre avec prix minimum à 20 euros

  • Atelier orienté contribution : Par exemple apprendre à traduire / documenter QGIS. Apprendre à déclarer une anomalie. Découverte du workflow GIT / GITHUB etc.. Atelier payant en tarif libre avec prix minimum à 20 euros

  • Atelier de travail collaboratif gratuit sur des sujets de développement du groupe QGIS : Financer des outils communs. Trouver une base de financement pérenne. Recenser des besoins communs par focus technique ou thématique. etc… Atelier gratuit, avec donation libre :)

Les inscriptions sont ouvertes sur la page inscriptions !

Salle 1Salle 2Salle 3Salle 4
09:00 - 12h15
Répondre aux DT-DICT avec QGIS 3
09h - 12h15
Configurer QGIS dans votre organisation - simplifiez la vie à vos utilisateurs !
9h - 10h30
Le Modeleur graphique : fonctionnement, nouveautés, trucs et astuces
9h - 10h30
De la mise en page au rapport d'impression, en passant par l'atlas
10h45 - 12h15
Github, comment entrer dans le projet QGIS et participer à la communauté ?
Pause de midi
14h - 17h15
Répondre aux DT-DICT avec QGIS 3
14h - 17h15
Publication d'un projet QGIS sur le web avec Lizmap
14h - 15h30
Organisation et avenir du groupe QGIS-FR
15h45 - 17h15
Expressions avancées

Mercredi 16 décembre - Journée conférence en distanciel

Journée de conférences avec diffusion vidéo live. Sans inscription.

Vous pourrez également interagir avec les présentateurs via le canal de messagerie.


Programme
Horaires Durée (hors questions)
09:00Ouverture de la journée - OSGeo-FR & Groupe QGIS FR15 min.
09:15Covid, générateur de géométries et carto-geekeries en tous genres - Mathieu Rajerison15 min.
09:35Nouveautés QGIS : Partage de styles et modèles de mise en page via le Hub Styles - Pierre Serafini - SOPRECO7 min.
09:45De la donnée au terrain : QGIS, un outil global pour la prospection archéologique par télédétection - Alexandre Guyot - Laboratoire LETG (Université Rennes 2) & Hytech Imaging15 min.
10:05QGIS-SI - Mettre un outil de cartographie à disposition des policiers et gendarmes - Jean de Villeneuve, Régis Haubourg - Gendarmerie nationale / Oslandia15 min.
10:25Pause - Salle café parallèle BBB25 min.
10:50Tirer profit de l'API de QGIS dans un plugin - Arnaud Morvan - CamptoCamp7 min.
11:00QGeoloGIS, visualisation de colonnes stratigraphiques et de séries temporelles - Sébastien Peillet - Oslandia7 min.
11:10Un cas d'usage de QGIS pour le recueil, le traitement et la publication de données géologiques sur les formations à silicites - Christophe Tuffery, Vincent Delvigne - INRAP / Université de Liège15 min.
11:30QGIS, moteur du portail des données d'OpenStreetMap France - Jean-Louis Zimmermann - OSMdata15 min.
11:50QGIS Server: présent et futur - Paul Blottiere - QCooperative & Hytech Imaging15 min.
12:10Pause repas - Salle de discussions libres 1h50
14:00Les Maillages : QGIS en 4 dimensions ! - Vincent Cloarec - Lutra Consulting7 min.
14:10Stocker et visualiser des images dans le cloud à l'aide du format COG et de QGIS - Julien Cabieces - Oslandia7 min.
14:20Nouveautés QGIS : pointcloud et 3D - Belgacem Nedjima - Lutra Consulting7 min.
14:30QField : un QGIS sur le terrain pour appuyer la mise à jour du PCRS en AuRA - Lucas Mathieu - CRAIG15 min.
14:50Intégrez vos routines dans QGIS - Julien Waddle - Camptocamp7 min.
15:00Pause - Salle café parallèle BBB25 min.
15:25Viewshed analysis plugin pour QGIS : retour d'expérience - Zoran Čučković - Université de Bourgogne Franche-Comté7 min.
15:35Enseigner QGIS à l'université : Exemples des formations en géographie, aménagement et géomatique de l'Université Rennes 2 - Boris Mericskay - Université de Rennes 215 min.
15:55PgMetadata, une gestion des métadonnées dans PostgreSQL - Etienne Trimaille - 3Liz7 min.
16:05Clôture

Programme détaillé des conférences


Covid, générateur de géométries et carto-geekeries en tous genres - Mathieu Rajerison

Cette présentation vise à montrer l’usage des générateurs de géometries dans la réalisation de cartes à la croisée du courant du design génératif et de la cartographie, au travers de plusieurs cas : un, utile et actuel, sur l’observation de l’évolution des contaminations à la Covid, et quelques autres, plus à vocation esthétique, sur la reproduction d’œuvres de grands maîtres.


Nouveautés QGIS : Partage de styles et modèles de mise en page via le Hub Styles - Pierre Serafini - SOPRECO


Enseigner QGIS à l’université : Exemples des formations en géographie, aménagement et géomatique de l’Université Rennes 2 - Boris Mericskay - Université de Rennes 2

Incontournable dans les cursus universitaires, l’apprentissage de QGIS tient une place toujours plus importante dans les enseignements dispensés en géographie comme en aménagement. De cours d’introduction au SIG, au développement en python en passant par la cartographie thématique, l’analyse spatiale où l’utilisation du modeleur graphique, l’enseignement de QGIS prend aujourd’hui de multiples formes (TD, cours à distance, ateliers,…) et vient renouveler les manières de former les étudiants à la géomatique. Cette communication a pour objectif de présenter et de questionner à travers les enseignements SIG de l’Université Rennes 2 (de l’initiation en licence à la formation en M2 Pro géomatique) comment les praticiens du territoire de demain sont formés à la géomatique et comment QGIS change la donne tant au niveau thématique, technique méthodologique que pédagogique.


QGIS-SI - Mettre un outil de cartographie à disposition des policiers et gendarmes - Jean de Villeneuve, Régis Haubourg - Gendarmerie nationale / Oslandia

Le Service des Technologies et des SI de la Sécurité Intérieure (STSI²) a décidé de déployer des environnements QGIS pré-configurés aux policiers et gendarmes spécialisés ou de terrain. L’objectif est d’amener un outil géomatique polyvalent au plus grand nombre, sur la distribution Linux GendBuntu comme Windows. Avec l’appui d’Oslandia, la démarche a été initiée par les besoins d’utilisateurs pilotes. Elle a abouti à deux profils utilisateurs, avec notamment un accès simplifié au socle SIG et un outil de localisation d’adresses. Installeurs et paquet de configuration permettent de maintenir la configuration des postes sur le long terme, et de suivre les versions de QGIS.


Tirer profit de l’API de QGIS dans un plugin - Arnaud Morvan - CamptoCamp

PreCourlis est un plugin QGIS développé pour EDF Hydro. Il permet de construire une géométrie pour la modélisation du lit sédimentaire des cours d’eau avec le module hydrosédimentaire 1D Courlis, module appartenant à la plateforme Open Source Telemac-Mascaret (www.opentelemac.org). Ses principales fonctionnalités sont :

  • l’extraction de l’élévation du fond de la rivière sur des profils en travers et l’interpolation le long de la rivière de ces profils
  • l’affichage de profils en travers
  • l’édition interactive des profils, fonds de rivière et interfaces sédimentaires, en mode graphique
  • l’export vers le format de fichier de géométrie de Courlis

Après une brève présentation des fonctionnalités du plugin, la présentation sera centrée sur la mise en valeur des possibilités offertes par QGIS, notamment :

  • utilisation de la bibliothèque Matplotlib installée avec QGIS
  • implémentation des traitements de données sous forme d’algorithmes processing : modularité / flexibilité / interactivité
  • utilisation du buffer d’édition de QGIS (historique des modifications : annuler / refaire)

QGeoloGIS, visualisation de colonnes stratigraphiques et de séries temporelles - Sébastien Peillet - Oslandia

Les géologues ont besoin de visualiser des colonnes stratigraphiques et/ou des données de séries temporelles. Cependant aucun logiciel libre n’offrait cette fonctionnalité. C’est pour combler ce besoin qu’a été créée l’extension QGeoloGIS, ce qui en fait une nouvelle corde, géologique, à l’arc de QGIS.

Cette extension permet de configurer une couche de points (forages) avec d’autres données (stratigraphies, fracturation, données capteur) afin de les afficher sous forme de colonnes stratigraphiques. Cette conférence sera l’occasion de présenter l’avancée du projet, la feuille de route des développements à venir et un exemple de configuration de projet.

Lien : https://gitlab.com/Oslandia/qgis/QGeoloGIS


Un cas d’usage de QGis pour le recueil, le traitement et la publication de données géologiques sur les formations à silicites - Christophe TUFFERY, Vincent DELVIGNE - INRAP / Université de Liège

Cette communication présente diverses utilisations de QGis dans le cadre des travaux de plusieurs Projets Collectifs de Recherche (PCR) « Réseau de lithothèques » et du Groupement De Recherche (GDR) « SILEX ». Le logiciel est utilisé à plusieurs étapes de la constitution, de l’utilisation, du partage et de la publication des données sur les formations géologiques à silicites, à partir de données ouvertes du BRGM et de prospections de terrain. Les fichiers ainsi créés servent à la modélisation des comportements spatiaux des groupes humains de la Préhistoire. A cet égard, de nouveaux outils (matrice de distance entre polygones, intégration de modules R, bouton de déroulement chronologique) devront être intégrés ou développés afin de renforcer ces modèles.


QGIS, moteur du portail des données d’OpenStreetMap France - Jean-Louis Zimmermann - OSMdata

OSMdata, rencontre de deux mondes: celui de la géomatique avec des utilisateurs militants du logiciel libre & des contributeurs d’OpenStreetMap militants pour la donnée en bien commun. L’ambition de ce portail est de proposer un environment où les passionnés de QGIS peuvent mobiliser leurs expertises sur le niveau de maturité d’OSM. Grace à QGIS Server et son moteur de styles, nous valorisons les données d’OSM avec des styles variés (clusters, svg, étiquettes en fonction de l’échelle, etc..). Nous évoquerons l’architecture d’ensemble ayant permis de proposer une nouvelle solution ambitieuse open source à l’échelle nationale déjà mobilisée dans plusieurs pays Africains.

Lien : https://demo.openstreetmap.fr


QGIS Server: présent et futur - Paul Blottiere - QCooperative & Hytech Imaging

QGIS Server est un projet relativement récent comparé à d’autres serveurs cartographiques libres, mais il est cependant de plus en plus utilisé et en constante progression.

Dans le cadre de cette présentation, nous proposons d’explorer les dernières fonctionnalités implémentées comme le support du protocole OGC API Features (aka WFS3) ou encore la nouvelle page d’accueil.

En plus des fonctionnalités coeur, nous discuterons aussi des récentes évolutions de l’écosystème de QGIS Server en abordant les dernières QEP (QGIS Enhancement Proposals) réalisées.

Finalement, nous présenterons les discussions et travaux en cours de réflexion afin d’entrevoir le chemin des possibles.


Les Maillages : QGIS en 4 dimensions ! - Vincent Cloarec - Lutra Consulting

À la croisée des couches vectorielles et rasters et avec une dimension temporelle, les maillages permettent une tout autre utilisation de QGIS pour la visualisation et l’analyse de données géographiques.

La flexibilité spatiale des maillages permet une précision vectorielle en 3 dimensions et une représentation comparable aux rasters tout en bénéficiant des champs vectoriels, de la temporalité et d’une taille de données réduite.

Les données exploitables peuvent être des données climatiques/météorologiques/atmosphériques, des résultats de modèles hydrodynamiques ou encore de Modèle Numérique de Terrain par triangulation.


Stocker et visualiser des images dans le cloud à l’aide du format COG et de QGIS - Julien Cabieces - Oslandia

Avec l’émergence et la mise à disposition gratuitement d’images satellites (Copernicus Sentinel, Landsat…), il devient parfois nécessaire de stocker et d’accéder à des volumes importants de données rasters. Le coût engendré par un stockage fiable et performant de ces images invite certaines structures à s’orienter vers des plateformes cloud. Se pose alors la question de l’accès à ces images. Le format COG (Cloud Optimized Geotiff) permet de répondre à cette problématique de manière efficace. Cette conférence propose de présenter le format COG, sa mise en œuvre sur une plateforme cloud OpenStack et son intégration directement depuis QGIS.


Nouveautés QGIS : pointcloud et 3D - Belgacem Nedjima - Lutra consulting

Depuis QGIS 3, la visualisation 3D est devenue une grande fonctionnalité dans QGIS et elle est en constante amélioration. Grace a nombreuses campagnes de crowdfunding et des projets comme Google Summer of Code, de nombreuses fonctionalités ont été ajoutées au visualiseur 3D de QGIS. Notamment, les nuages de points dans QGIS est une nouvelle fonctionalité qui sera disponible en QGIS 3.18 et qui va pérmettre d’analyser et visualiser ces données en 2D et 3D avec QGIS.


QField : un QGIS sur le terrain pour appuyer la mise à jour du PCRS en AuRA - Lucas Mathieu - CRAIG

Depuis 2016, le CRAIG est coordonnateur sur 8 départements de la couverture progressive d’un PCRS (Plan Corps de Rue Simplifié) sous la forme d’orthophotoplans à 5 cm en partenariat avec de nombreux acteurs locaux et nationaux, dont la mise à jour est réalisée partiellement chaque année sur des zones identifiées. Pour repérer et valider les zones à mettre à jour, l’équipe du CRAIG utilise des tablettes Android équipées de QField afin notamment de se repérer sur site, d’effectuer de la saisie d’observations via un formulaire et la prise de photos.

Seront abordés par la présentation :

  • le paramétrage du projet et des formulaires sous QGIS Desktop
  • l’utilisation de couches GeoPackage et de fonds tuilés embarqués
  • le rendu sous QField
  • l’intérêt de cette solution

Intégrez vos routines dans QGIS - Julien Waddle - Camptocamp

Dans les organismes de recherche, les collectivités, nous sommes parfois amenés à utiliser différentes routines et scripts afin de réaliser un traitement. Ces différents scripts et algorithmes peuvent être dans des langages et logiciels différents. Par exemple, il est nécessaire de lancer à la main un script en Python, puis de lancer un traitement dans QGIS, afin d’exécuter un autre traitement dans R et ainsi de suite.

Outre le fait que cela soit chronophage, cela nécessite de devoir installer et maintenir les versions de ses différentes briques logicielles.

QGIS permet depuis longtemps de faire de l’ETL via processing, il intègre beaucoup de librairies tierces (GDAL, Grass, Saga, R, …). Les dernières versions de QGIS ont mis à disposition deux grandes nouveautés:

  • pouvoir exporter les scripts en Python et de les réimporter. ( > V3)
  • la ligne de commande afin de lancer nos scripts de processing directement via un terminal. (>3.14)

A travers cette discussion, nous verrons comment :

  • Lire les scripts python exportés par processing
  • Intégrer ses propres scripts annexes dans un script processing
  • Les exécuter en tant que traitement QGIS
  • Lancer le script via une ligne de commande

Viewshed analysis plugin pour QGIS : retour d’expérience - Zoran Čučković - Université de Bourgogne Franche-Comté

Avec près de 90k téléchargements, le plugin pour l’analyse de visibilité fait partie de la « sélection » des modules pour QGIS (featured plugins). Cette communication présentera les fonctionnalités du plugin et leur utilité pour divers types d’analyse SIG, par exemple la détermination de l’impact d’un bâtiment sur l’horizon vu et la modélisation du réseau d’intervisibilité. L’architecture du plugin sera également brièvement discutée, ainsi que les problèmes rencontrés lors de développement.


De la donnée au terrain : QGIS, un outil global pour la prospection archéologique par télédétection - Alexandre Guyot - Laboratoire LETG (Université Rennes 2) & Hytech Imaging

Dans un contexte global d’augmentation des pressions d’origine naturelle ou humaine, le patrimoine archéologique est de plus en plus menacé. Sa préservation passe par une meilleure connaissance des sites et notamment un enrichissement de la « carte archéologique », inventaire national sur lequel s’appuient les missions de protection et de valorisation.

Depuis quelques années de nouveaux instruments aéroportés, tels que les capteurs LiDAR ou les capteurs hyperspectraux, offrent la possibilité de révéler des anomalies topographiques ou spectrales sur des territoires (forestiers ou immergés) jusqu’alors difficilement accessibles par prospection pédestre ou prospection aérienne à vue. Ces approches par télédétection permettent, au travers de méthodes de visualisation et d’analyse, de mettre en évidence des variations de surface pouvant mener à l’identification et la caractérisation de sites archéologiques.

Des travaux de recherche appliquée sur l’apport de la télédétection à la prospection archéologique sont actuellement menés par la société Hytech-Imaging et le laboratoire LETG-Rennes avec le soutien du Service régional de l’archéologie et la Région Bretagne. Dans ce cadre, QGIS joue un rôle central comme outil de traitement et visualisation des données. Au travers d’exemples, l’usage de QGIS pour l’analyse des données (QGIS Desktop, processing Toolbox) et leur valorisation cartographique (composeur / atlas) sera présenté. L’approche terrain, indissociable de l’archéologie, sera également exposée avec l’utilisation de QField comme outil d’aide à l’interprétation sur le terrain.


PgMetadata, une gestion des métadonnées dans PostgreSQL - Etienne Trimaille - 3Liz

Depuis QGIS 3, un nouveau panneau concernant la gestion des métadonnées est apparu. Cependant, son utilisation reste pour le moment un peu limité, notamment dans l’utilisation d’une couche qui est stockée dans PostgreSQL. Nous avons développé une extension QGIS nommée PgMetadata qui permet de sauvegarder dans une base de données PostgreSQL des métadonnées pour une couche vecteur. Cette extension doit être suffisamment générique et rester compatible avec le système actuel de QGIS. L’extension permet également la recherche des couches indexées depuis le « Locator » et l’affichage des métadonnées sur le web avec l’outil Lizmap.


Programme détaillé des ateliers

Répondre aux DT-DICT avec QGIS 3

La réforme DT-DICT génère une charge de travail importante chez les exploitants de réseaux.

Le plugin DICT initié par Loïc Bartoletti (Oslandia) alors à la mairie de Megève, après un portage sur QGIS 3 réalisé par la Fédération Départementale des Ardennes, s’est vu complété récemment par Azimut grâce au financement du Syndicat Départemental d’Electricité des Vosges.

Cet atelier permettra :

  • configuration
  • paramétrage de la synchronisation avec une plate-forme de téléchargement (syncthing)
  • utilisation (création folios/édition CERFA/création plans PDF/envoi mail)

Après cette découverte, un temps d’échange avec les développeurs permettra aux participants de faire des critiques et suggestions sur l’interface et les fonctionnalités.

Animateurs : Jean-Marie Arsac (Azimut) / Loïc Bartoletti (Oslandia)

Durée : 3h (une session le matin, une session l’après midi)

Prérequis :

  • utilisation basique de QGIS
  • savoir installer un logiciel et utiliser un éditeur de texte
  • 1 poste de travail avec QGIS 3.1x
  • être administrateur du poste (installation Syncthing)
  • (facultatif) avoir un outil de prise en main à distance permettrait éventuellement une tele-assistance

Nombre de places : 16

Le Modeleur graphique - fonctionnement, nouveautés, trucs et astuces

Comment prendre en main le modeleur graphique pour créer une chaine de traitement qui automatisera vos process répétitifs? Quels algorithmes disponibles?

Animateurs : Marjorie FANGAIN (Keolis) / Pierre SERAFINI (Sopreco)

Durée : 1h30

Prérequis :

  • Utilisation basique de QGIS
  • Disposer d’un PC avec QGIS installé (idéalement en version 3.16)

Nombre de places : 16

Organisation et avenir du groupe QGIS-FR

Le groupe des utilisateurs QGIS FR est sous l’ombrelle de l’OSGeo-FR. Sa vocation est d’encourager et structurer l’utilisation, la contribution et le financement du projet QGIS au sens large. Elle est particulièrement en charge de coordonner les efforts de traduction de l’interface, du site web et de la documentation.

Le groupe organise depuis 7 ans les rencontres QGIS utilisateurs et constate une explosion du nombre d’utilisateurs et des besoins, mais en revanche une difficulté à trouver des contributeurs actifs sur le sujet francophone.

  • Comment faire contribuer les très grands utilisateurs ?
  • Comment attirer de nouveaux contributeurs et renouveler les équipes?
  • Quelles formules pour les rencontres utilisateurs en ces périodes de travail distant?
  • Comment susciter et accompagner l’émergence de groupes locaux et autres meetup ?
  • Quelles formules pour 2021? Plus de sessions courtes?
  • Organiser une rencontre développeurs ?
  • Comment ne pas dévier toutes les ressources vers QGIS, alors que les projets sous jacents (GDAL /OGR / Proj ) ou associés nécessitent également de l’appui ?

L’objectif de cet atelier est d’avancer sur ces questions et d’établir un plan d’action commun.

Animateurs : Régis Haubourg (OSGeo-FR) / Marjorie FANGAIN (Keolis)

Durée : 1h30

Prérequis :

  • Avoir envie de s’impliquer dans la vie du groupe QGIS, ou avoir des objectifs de faire contribuer sa structure.
  • Réfléchir à des actions simples et pragmatiques.
  • Bonne humeur obligatoire!

Nombre de places : 16

Github, comment entrer dans le projet QGIS et participer à la communauté

QGIS poursuit sa conquête du monde cartographique et s’installe sur toutes les plateformes, pour le bonheur des utilisateurs.

Mais pas question de se cacher derrière son petit doigt, il reste des choses à faire. Un bug, une fonctionnalité manquante, de la documentation lacunaire, chacun a déjà pu le constater une fois et souhaiterait que ces éléments soient corrigés.

Prêt à mettre la main à la pâte, l’utilisateur ne sait pas toujours par où commencer et, parfois, lorsqu’il atterrit sur le dépôt GitHub de QGIS se trouve désemparé.

On cherchera à démystifier la plateforme afin que chacun sache comment y participer :

  • déclaration et triage de bugs
  • fonctionnement du calendrier de sortie
  • contributions à la documentation

Animateur : Sébastien Peillet (Oslandia) / Harrissou Sant-Anna (Groupe Utilisateurs QGIS Francophones)

Durée : 1h30

Prérequis :

  • ne pas avoir peur de l’anglais
  • un navigateur
  • apporter sa liste de bugs constatés
  • un compte sur la plateforme GitHub

Nombre de places : 16

De la mise en page au rapport d’impression, en passant par l’atlas

QGIS a musclé son jeu concernant la mise en page. Cet atelier permettra aux nouveaux utilisateurs d’aborder les différents outils d’impression présents dans QGIS :

  • mise en page d’impression
  • composition d’atlas
  • composition de rapport
  • options d’export
  • geopdf

Animateurs : Sébastien Peillet (Oslandia) / Harrissou Sant-anna (CAUE 49)

Durée : 1h30

Prérequis :

  • Connaissance basique de QGIS (ouvrir les couches, changer la symbologie)
  • QGIS (version 3.16 recommandée)
  • un projet comportant des couches de données pouvant s’imbriquer (ex : départements > communes), un jeu de données test sera fourni le cas échéant

Nombre de places : 16

Publication d’un projet QGIS sur le web avec Lizmap

Lizmap est une solution libre de publication de projet QGIS dans un navigateur web. Il est développé par la société 3Liz. L’objectif de cet outil est de publier, le plus simplement possible un projet QGIS (légende, couches, groupes, mise en page PDF, table attributaire, etc) sans devoir refaire des manipulations supplémentaires pour le géomaticien dans QGIS.

Pendant cet atelier, nous verrons la réalisation d’un projet QGIS avec :

  • la légende et les groupes
  • l’affichage des informations dans une infobulle
  • un formulaire d’édition
  • Mise en page PDF (sans et avec atlas)

Animateur : Etienne Trimaille (3Liz)

Durée : 3h

Prérequis :

  • Savoir manipuler QGIS (la création d’une mise en page PDF par exemple)
  • QGIS 3.10
  • Logiciel FTP client

  • Lire les exigences techniques logiciel
  • L’instance Lizmap sera hébergée chez 3Liz pour les besoins de la formation. Mais si vous souhaitez utiliser votre propre instance Lizmap, il existe une machine virtuelle Vagrant et une solution Docker que vous pouvez utiliser sur votre propre ordinateur (même sous Windows), mais son utilisation ne sera pas couverte par l’atelier. Nous vous recommandons l’utilisation de l’instance qui sera mise en place pour les besoins de l’atelier.
  • On recommande d’avoir QGIS version 3.10 LTR sur son ordinateur. S’il s’agit d’une autre version (QGIS >= 3.4 a minima), on ne peut pas garantir le bon déroulement de la publication sur le web, car l’instance Lizmap utilisera QGIS Serveur 3.10.
  • Il faudra avoir un logiciel FTP client, tel que ““Filezilla Client”” https://filezilla-project.org/ pour le transfert des fichiers vers le serveur.
  • On vous communiquera avant la formation les identifiants FTP et de la base PostGIS.

Nombre de places : 6

Expressions avancées

Les expressions se cachent un peu partout dans QGIS. Elles permettent de modifier la valeur d’un champ, de configurer les formulaires et bien plus.

Animateur : DHONT René-Luc (3Liz)

Durée : 1h30

Prérequis : *Connaître QGIS *Disposer de QGIS 3.16 sur son poste

Nombre de places : 8

Configurer QGIS dans votre organisation - simplifiez la vie à vos utilisateurs

QGIS est un logiciel SIG générique, avec une couverture fonctionnelle très large. La majorité des utilisateurs utilisant le SIG dans leur métier ne sont pas administrateurs de données, ni experts SIG.

Par ailleurs, déployer un client SIG sans pré-configuration abouti à un patrimoine de cartes, de connexions à des sources de données complétement hétérogène. Un administrateur SIG aura besoin de pouvoir mettre à jour des proxy, des connexions à des bases de données, etc…, sans pour autant impacter les projets des utilisateurs.

Enfin, QGIS en tant qu’outil open source est totalement configurable et vous permet de l’adapter à votre système d’information et vos choix d’organisation.

Cet atelier vous permettra d’aborder une proposition de configuration simplifiant les cas d’utilisations les plus fréquents, et abordera les méthodes de déploiement de ces configurations dans votre organisation.

Animateur : Régis Haubourg (Oslandia)

Durée : 3h00

Prérequis :

  • Être en posture d’administrer un SIG pour des utilisateurs
  • Connaitre les options QGIS et la logique d’extension.
  • QGIS 3.x avec les droits d’administration sur votre poste.

Nombre de places: 8